Rien de plus méconnu que les landes dont les Bretons eux-mêmes ont pu observer la terrible régression continue et dont beaucoup se sont même réjouis à force d’entendre qu’elles étaient à l’image même de la misère à laquelle ils voulaient tourner le dos. Il n’existait pas un livre vraiment consacré à cet élément essentiel de l’identité paysagère et culturelle de la Bretagne alors que les publications ne manquent pas sur les îles, les maisons traditionnelles, le bocage, les ports ou les chapelles. Grâce à Lucien Pouëdras et aux éditions Skol Vreizh, un livre, La mémoire des landes de Bretagne, pu voir le jour.

26 octobre 2015 Publié par

Samedi 15 juillet, 10 h – 12 h : Rencontre et dédicaces autour de mon livre d’histoire et de nostalgie « Les vacances en Bretagne » à la librairie Dialogues de Morlaix. Dans des transats et sous un parasol, chaque visiteur pourra emporter, sans obligation d’achat, une page de son choix découpée dans le livre ! Pour ceux qui seraient à la plage ce jour-là, une seconde séance aura lieu le 12 août, au même endroit et à la même heure. Dimanche 13 août: 11h Rencontre dans le cadre des Lieux Mouvants à Lanrivain autour de « La nature des Bretons ». Dimanche 13 août: 15h... Voir l'article

27 juillet 2015 Publié par

Il faut souligner à quel point la « paresse » et « l’esprit routinier » des paysans bretons ont pu être stigmatisés par les brillants esprits ne comprenant rien au subtil agrosystème des landes et aux valeurs profondes de la communauté paysanne. La sociologue Martine Ségalen a avancé à ce sujet la très intéressante hypothèse « d’une société à finalité non productiviste où l’économie et le social sont mêlés ». En fait, le refus de partager et de défricher les landes aurait eu au moins autant de profondes raisons socioculturelles que technico-économiques. Dans son livre Stone Age Economics (1972), traduit... Voir l'article

25 juin 2015 Publié par

Rien de plus méconnu que les landes. Leur terrible régression n’a guère mobilisé les Bretons qui avaient trop entendu que les landes étaient à l’image de la misère à laquelle ils voulaient tourner le dos. Pourtant les landes furent pendant près de huit siècles au coeur d’une agriculture inventive, généreuse et particulièrement durable. Il n’existait pas un livre vraiment consacré à cet élément essentiel de l’identité paysagère et culturelle de la Bretagne alors que les publications ne manquent pas sur les îles, les maisons traditionnelles, le bocage, les ports ou les chapelles. À l’heure où de nouvelles menaces planent sur... Voir l'article