Cimetières du golfe (2)

16 juillet 2011 Publié par

Logo Logo Logo

Cape-de-veuve-copie-1.jpgLa photographie ci-contre a été prise sans doute vers 1890 dans le cimetière de l’Île-aux-Moines. Elle permet de voir de façon particulièrement précise la lourde cape de deuil que portaient les veuves. Même si on peut en apercevoir sur les cartes postales anciennes, on n’y prête guère attention alors que c’était là un des costumes féminins les plus communs, même si nous tenons à ne garder en mémoire que le costume traditionnel de fête le plus décoré. A la droite de la photographie, on peut apercevoir le monument le plus original du cimetière de l’Île-aux-Moines. Il s’agit d’une sorte de colonne en marbre érigée sur la tombe de la famille Luco qui donna plusieurs maires à l’île. C’est très probablement le vicaire Pierre-Marie Guillemet qui rédigea l’épitaphe très particulière de Paul Luco (1762-1837) qu’on peut y lire : « Béni de tous les siens, chéri du malheureux, il coula dans la paix son long pélerinage. La mort ne fut pour lui qu’un instant de passage au calme immobile des cieux. Il attend ici son épouse et ses enfants. »

Tombe-du-Bodan.jpgEn comparaison, la tombe des châtelains du Guéric, les du Bodan, est d’une grande simplicité (mais menacée d’expulsion, faute de descendants pour en assumer les charges). Ici, point de bavardages superflus et plus que des plaques illisibles ou presque ne donnant que les noms et les dates de naissance et et de mort. Les trois pierres surélevées dans le petit enclos en disaient assez. Aujourd’hui, on n’est pas plus bavard et les pierres tombales sont standardisées. Comment ne pas être frappé de la différence avec les tombes qui ont si longtemps donné des détails sur le métier de certains, le lien de parenté entre les personnes enterrées ensemble, le lieu de décès quand il était lointain. Certes, les croix et les grilles en fonte s’achetaient aussi sur catalogue mais les pierres tombales n’économisaient pas les mots pour donner les clefs d’une vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *