Dans la bibliothèque du golfe (2)

04 septembre 2011 Publié par

Logo Logo Logo

Geniaux002.jpgCharles Géniaux (1868-1931 – cf. sa notice dans le dictionnaire) a découvert le golfe au tout début du XXe siècle grâce à son beau-frère, le peintre Jordic, qui avait une maison à l’Île-aux-Moines. C’est l’époque où la légende du comte Dillon a déjà pris forme. Le propriétaire de l’île Berder rêve encore de grands projets ; ses relations comme l’ampleur de son château laissent encore croire qu’il en aura un jour les moyens. Charles Géniaux est autant fasciné par le personnage qu’il rencontre que par les lieux et il en fait un roman publié en 1909 sous le titre Les Forces de la vie. Il obteient le pris Balzac. Même s’il transforme les noms et brouille les lieux, il est facile de s’y retrouver et de découvrir un univers englouti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *