Les écrivains du golfe du Morbihan

26 avril 2011 Publié par

Logo Logo Logo

Parmi les coupes réalisées dans le texte original du dictionnaire figure toute la fin de l’article consacré aux écrivains et voyageurs (p. 110 et suivantes). Il s’agit en fait d’ouvrages parus (à l’exception de celui d’Adrien Régent) après 1990 et relevant plus, à deux ou trois exceptions près, de la monographie historique ou du récit de vie. Plusieurs d’entre eux sont d’ailleurs cités dans la bibliographie.Il est sûrement possible de compléter cette liste de 15 auteurs :

Bulot, Jean
Fraysse, Jean
Frélaut, Bertrand
Gilles, Daniel
Hillian, André
Mahé, Patrick
Mallet, Franc
Marcus, Anne
Millot, Gilles
Montoriol (de), Thierry
Morgan, Cédric
Régent, Adrien
Rinval, Claude
Rolland, Jean
Sarment, Thierry

Depuis 1990, de nombreux ouvrages, romans, albums, témoignages, monographies sont parus. Cédric Morgan est né à Vannes en 1943 et il a travaillé dans la communication de grands groupes industriels. Auteur de sept romans parus aux éditions Phébus, il a pris l’Île aux Moines pour cadre des Ailes du tigre (1993). Franc Mallet (né en 1936) a publié plusieurs ouvrages à compte d’auteur sur le golfe. Thierry de Montoriol, qui est journaliste et a des attaches à l’Île aux Moines, a publié en 2005 un roman, L’oiseau de guerre – Heurts et malheurs d’un corsaire entre Belle-Île et l’Île aux Moines. Jean Rolland (né en 1927) auteur de nombreux romans et chansons a publié un roman d’aventure scoute, Le Mystère de l’Île aux Moines (2005) ; Claude Rinval, (né en 1933, de son vrai nom Claude Loussert), ancien inspecteur de l’éducation nationale a publié un roman policier, Meurtre à l’Île aux Moines (2003). Enfin, il faut évoquer les écrivains, journalistes, historiens et collecteurs de témoignages qui ont récemment contribué à une meilleure connaissance du golfe à la suite d’Adrien Régent, auteur, en 1904, du premier ouvrage consacré au seul golfe du Morbihan, Le golfe du Morbihan et la rivière d’Auray. Le livre Paroles de Bretons (1999) est un beau recueil de témoignages recueillis à partir de 1968 par Jean Fraysse et André Hillian auprès d’habitants du golfe. De son côté, Anne Marcus (née en 1953 à Lorient) a consacré deux livres à deux femmes remarquables de l’île d’Arz et, au travers d’elles, aux transformations de l’île au fil du XXe siècle. Dans Anna de Gréven (2006), elle raconte avec empathie la vie d’Anna Dorso, née en 1902 et qui fut la dernière femme qui porta la coiffe de l’île ; dans La Pontonnière de l’île d’Arz, elle évoque le souvenir de Francine Talhouëdec qui observa de 1936 à 1954 le passage d’un monde à l’autre. Bertrand Frélaut est un historien vannetais curieux de tout et auteur de nombreux articles dans les bulletins de la Société polymathique et de contributions dans des ouvrages de synthèse, il a publié un très utile Au cœur du pays de Vannes (2006). Journaliste bien connu, le Vannetais Patrick Mahé a écrit les textes de l’ouvrage Mor Bihan (2008), illustré par le photographe Philippe Plisson ; Jean Bulot a retracé l’histoire des deux grandes îles ; l’historien Thierry Sarment a rédigé de son côté L’Île aux Moines, au plaisir de la mer ; Daniel Gilles est né en 1943 à Vannes et a de profondes attaches à l’Île aux Moines, c’est un des grands spécialistes de la plaisance en France (Le golfe du Morbihan, un joyau si fragile, 2007) ; Gilles Millot a une connaissance exceptionnelle de tout ce qui touche aux bateaux de travail et aux hommes de la mer et sait faire de très beaux livres, on lui doit d’ailleurs les deux plus beaux qui soient au sujet du golfe : Golfe du Morbihan, album des gens de mer et Sinagots, une communauté de pêcheurs en Morbihan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *