La poule Coucou de Rennes, patrimoine vivant de la Bretagne, 2015

La réussite du sauvetage et de la valorisation économique de la Coucou est le fruit d’une longue histoire qu’il fallait raconter. Cette variété locale bien présente en Bretagne où elle a été signalée dès 1858, incarnait aux yeux des producteurs un bon compromis entre la production d’œufs et la finesse de la chair. Quelques passionnés et, en tout premier lieu un Rennais, le docteur Edmond Ramé, ont contribué à en faire une « race », reconnue en 1914 et réputée bien au-delà de sa région d’origine. La chance a fait que, malgré le grand bouleversement où a disparu une part immense du patrimoine vivant forgé par l’agriculture traditionnelle, la Coucou de Rennes a pu être sauvée grâce aux efforts conjugués de l’Écomusée de Rennes, d’amateurs passionnés et d’éleveurs cherchant une alternative à l’industrialisation. Le projet économique a pu s’appuyer sur un patrimoine culturel et génétique.

On peut distinguer sur les photographies anciennes et certains tableaux des poules et des coqs aux plumages très diversifiés attestant d’un intense brassage génétique dans toute la Bretagne.

C’est en 1914 que la Coucou de Rennes a été reconnue comme une race à part entière grâce à l’action du docteur Edmond Ramé. Aujourd’hui la centenaire est alerte et pleine d’avenir. Ce livre n’est donc pas une nécrologie de plus au tableau des races disparues mais l’occasion de retracer la belle histoire d’une sauvegarde réussie grâce à l’action de l’écomusée du pays de Rennes. Cette histoire méritait d’être racontée car c’est d’abord celle de tous ceux qui ont mis leur savoir et leur passion au service d’un projet et qui ont su traverser bien des épreuves.

Un vrai bonus: C’est grâce à un spécialiste de l’aviculture du Nord de la France, M. Adolphi, que j’ai pu découvrir la plus ancienne représentation d’un coq et d’une poule coucou ainsi que la première intervention du docteur Ramé dans la revue l’Aviculteur en 1894. Vous pouvez télécharger le document ici : coucou_de_Rennes

M. Adolphi, lecteur attentif, nous a aussi signalé que la Monographie des races de poules a été publiée par La Perre de Roo en 1882 et non en 1892 comme indiqué par erreur page 38.

 

 

Sommaire

Préface (Jean-Luc Maillard)

La longue histoire des poules

La domestication des poules

De la poule commune aux populations locales

La naissance des races françaises

L’apparition de la Coucou de Rennes

La diffusion et la promotion de la Coucou de Rennes

 

L’œuvre d’Edmond Ramé

Un héritier

Une vocation précoce

Bête à concours

La consécration

Des ombres sur la Coucou

Dans l’impasse

 

Le retour de la Coucou de Rennes

Une disparition annoncée

La Coucou retrouvée

La Coucou revient dans les assiettes

De la conservation à la production

Faire connaître la Coucou

Un exemple de sauvegarde du patrimoine vivant

 

Ils cuisinent la Coucou

Sylvain Guillemot, le passeur

David Etcheverry, le couturier

Yannick Ollivier, le nostalgique

Dominique Dublé, le converti

 

Bibliographie

Adresses

Lexique

Remerciements