Le collier d’os, 1979

Un bref roman, écrit jour après jour pour savoir la suite et qui a souffert du peu de soin mis à l’imprimer. Cela n’a pas empêché Julien Gracq de le lire et trouver des accents nervaliens qui lui plurent.

Un bref roman, écrit jour après jour pour savoir la suite et qui a souffert du peu de soin mis à l’imprimer. Cela n’a pas empêché Julien Gracq de le lire et trouver des accents nervaliens qui lui plurent.