Patrimoine des îles du golfe : le bon exemple

24 juin 2011 Publié par

Logo Logo Logo

Melvan.gifLes îles de Houat et Hoedic ont la chance de disposer avec Melvan d’une revue associative paraissant depuis 2004 et d’un site internet associé. Le n° 8 de la revue vient de paraître et on en trouvera le sommaire ci-dessous, tant il donne une bonne idée dela curiosité tous azimuts qui s’y déploie. On comprend mal que l’Île-aux-Moines et l’île d’Arz n’aient pas su se doter d’un outil identique alors qu’un peu partout en Bretagne il existe des bulletins mettant en valeur le patrimoine de telle ou telle commune (et qui ne sauraient se confondre avec des magazines d’informations municipales). Il fut un temps ou la Gazette de l’Île-aux-Moines avait cette fonction mais, au lieu de se développer, elle s’est éteinte. Le Livre de l’Île publié par des bénévoles, tout comme L’Île des capitaines de Jean Bulot récemment réédité en ce qui concerne l’île d’Arz, ont leurs qualités mais ne sauraient s’y substituer. Le patrimoine est une matière vivante.

 
Les anciens pièges à poissons de l’île d’HoedicMarie-Yvane Daire, Loïc Langouët

Comme l’ensemble de la façade atlantique, Hoedic conserve la trace d’anciens pièges dénommés pêcheries. Ces installations construites en pierres, permettaient de capturer poissons et crustacés piégés grâce au reflux de jusant et collectés à marée basse. Une douzaine de pêcheries a été décelée, principalement dans les rochers du sud de l’île. Datant majoritairement de la Préhistoire et de la Protohistoire, ces anciens pièges sont tombés aujourd’hui en désuétude, en partie à cause de la montée du niveau marin. à Hoedic, pour l’époque historique, seules trois petites installations semblent correspondre à une exploitation artisanale.

 

Approche archéologique des îlots de l’archipel Houat-Hoedic

Jean-Marc Large, Patrice Birocheau, Pierre Buttin, Louis Dutouquet et Matthieu Fortin

De récentes prospections pédestres ont mis en évidence la richesse patrimoniale des îlots de l’archipel de Houat-Hoedic. Nos prédécesseurs avaient déjà remarqué un bon nombre d’indices mais la systématisation de la recherche a permis de compléter ce qui était connu et, surtout, de repérer des infrastructures inédites qui enrichissent la connaissance des sites de la Préhistoire récente. Le patrimoine de ces îlots fait partie intégrante des îles principales de Houat et d’Hoedic et, de façon plus générale, des occupations du littoral de la Bretagne méridionale. L’isolement de ces petits territoires est donc tout à fait relatif.

 

Histoire de l’Église à Houat et à Hoedic : deux siècles de théocratie spontanée (1821-1850)

Henri Buttin 

Houat et Hoedic sont probablement les seules paroisses de France à être passées, en marge de la Révolution française, d’un statut de totale soumission au XVIIIe à une complète indépendance au XIXe siècle. C’est l’histoire d’un destin humain développé dans une grande simplicité. Dans un contexte d’une originalité exceptionnelle, les îliens vécurent sans en avoir conscience un bonheur qui n’était pas dans les richesses ni dans la multiplicité des jouissances. Mais, même avec une telle situation, les réalités quotidiennes de l’intendance comportent leurs inévitables sujétions physiques, leurs contraintes morales et leurs inéluctables misères. Des étrangers du continent en furent témoins. Des pièces d’archives le confirment.

 

Hoedic, « l’île aux Belges »

Anne Chainiaux, Anne-Marie Bilquin-Falmagne

C’est à la fin des années 1940 que, de façon très étonnante, une famille belge a choisi Hoedic comme lieu de prédilection pour ses vacances, entraînant dans son sillage d’autres compatriotes et passionnés qui ont fait souche sur cette petite île du Ponant.

 

Le Conservatoire du littoral dans l’archipel Houat-Hoedic

Camille Blot

Le Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres est un établissement public, chargé de mener une politique foncière de protection des espaces naturels côtiers et lacustres. Sa mission est double : acquérir les terrains puis veiller à la gestion patrimoniale de leurs richesses naturelles et culturelles. Le Conservatoire est propriétaire, en Bretagne, de plus de 7 000 ha répartis en près de 130 sites. En 20 ans, entre 1979 et 1999 , il va acquérir 77,5 ha de milieux naturels dans les deux îles, 41 ha à Houat et 36,5 ha à Hoedic. Suite à l’acquisition, le Conservatoire confie la gestion de ses propriétés principalement aux collectivités locales comme, c’est la cas à Houat, ou à des associations telle que l’Association de gestion du Fort à Hoedic ou encore à des établissements publics ou à des fondations.

 

Un chantier naval pas comme les autres ou la réussite d’une reconversion

Pierre Livory 

Autrefois, quand on naissait à Houat, on devenait pêcheur ou femme de pêcheur. Un sérieux problème d’emploi se posait à celui qui ne pouvait être pêcheur, ou devait cesser de l’être, s’il voulait continuer de vivre sur son île. Aujourd’hui, les données sont un peu différentes. L’histoire de Benoît Le Roux est celle de la reconversion réussie d’un marin-pêcheur vers une activité qui le fait vivre : la réalisation de maquettes des anciens bateaux de travail de nos côtes de Manche-Atlantique. En particulier les anciens bateaux de pêche bretons.

 

Inventaire des papillons diurnes de l’île d’Hoedic 

Bernard Iliou 

L’île d’Hoedic (Morbihan) présente une diversité faunistique et floristique importante, déterminée par ses habitats et sa situation géographique. Les papillons diurnes, ou rhopalocères, ont fait l’objet d’un inventaire qui recense, à ce jour, 28 espèces sur environ 83 espèces présentes en Bretagne (inventaire en cours). Cette bio-diversité joue un rôle important en tant qu’indicatrice de la préservation des milieux. Quelques éléments généraux de la biologie et une description des espèces présentes sur l’île permettront d’apprécier cette richesse en terme de patrimoine naturel.

 

Dépôts sédimentaires récents à Hoedic

Louis Chauris 

L’examen des dépôts sédimentaires récents (formation fluvio-deltaïque, plages anciennes, sol polygonal, dunes et plages actuelles) précise les allées et venues de la mer replacées dans l’évolution climatique, sur le substratum rocheux d’Hoedic.

 

L’Île des pingouins : quand Anatole France brosse une histoire de l’humanité

Paul Buttin

Anatole France écrit en 1908 L’Ile des pingouins. Ce roman, parodie de l’histoire de l’humanité, commence sur l’île d’Hoedic et se termine en brûlot acerbe contre la société capitaliste de son temps. L’analyse de cette œuvre montre le caractère pessimiste de la pensée de l’auteur.

 

Henri Queffélec : l’homme qui aimait les îles 

Éric Auphan

En 2010 fut célébré le centenaire de la naissance de l’écrivain brestois Henri Queffélec (1910-1992). De nombreuses manifestations (dont un colloque à l’Université de Bretagne Occidentale à Brest et la 12e édition du salon international du livre insulaire à Ouessant) ont rendu hommage à cet auteur méconnu de son vivant, mais aujourd’hui reconnu comme un des plus grands romanciers maritimes de langue française du XXe siècle. C’est en 1954 que « le grand Keff » découvrit Houat et Hoedic. Il fit par la suite de nombreux séjours dans ces deux îles, qui servirent de décor à La mouette et la croix (1969).

 

 

 

PATRIMOINE HISTORIQUE ET NATUREL

DES ÎLES D’HOEDIC ET DE HOUAT

Le Bourg, 56170 Hoedic

Correspondance :

73 Bd Meusnier de Querlon

44000 Nantes

02 40 40 45 34

www.melvan.org

melvan@melvan.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *