Plus sur… le gui

14 janvier 2016 Publié par

Logo Logo Logo

Récolte du guiA la suite de l’article paru dans le Télégramme du 30 décembre 2015, le linguiste Roland Mogn qui a créé le site Plantkelt où l’on trouve la base de donnée la plus complète qui soit sur les noms de plantes, m’apporte des précisions sur les « chênes à gui » dont il m’avait parlé : « le nombre de chênes parasités par le gui est lié à la surface de forêts de chênes, pas à la surface globale du pays. Il est donc fort possible que La Bretagne n’ait qu’un chêne à gui, si elle en a. Le calcul pour les forêts de chênes françaises donnait, il y a quelques années, entre 12 et 15 chênes à gui. » On le voit, les néo-druides ne sont pas sortis de l’auberge (qui était signalée, on le sait, par un bouquet de gui renouvelé, en Haute Bretagne, dès qu’on mettait un nouveau tonneau de cidre en perce).

Ajouté le 16/01/16: Un correspondant, Alain Lostanlen, me signale un chêne à gui sur la commune de Guichen, approximativement en contrebas du point de visible ici et plus facile à repérer à partir du chemin de halage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *