Une visite du golfe en 1869

16 août 2011 Publié par

Logo Logo Logo

IMG_2426.jpgParmi les descriptions anciennes du golfe du Morbihan, j’ai évoqué dans le dictionnaire celle qu’a publié Alfred Nettement dans son ouvrage  Souvenirs du Morbihan (1869). Le lien donné dans le titre du livre permet de consulter l’ouvrage et d’y lire en particulier (p. 143 à 153) le détail du périple de l’auteur entre Vannes et la presqu’île de Rhuys, via Arradon et l’Île-aux-Moines où il dîne au presbytère en compagnie du recteur Le Diot (héros du roman Le Renard du levant dont j’ai parlé à propos de Marguerite Combes), le chatelain et procureur général du Bodan ainsi que le vicaire Pierre-Marie Guillemet. On y devine que l’auteur a été impressionné par le vicaire, personnage haut en couleur qui a donné lieu à un cortège de récits que je reproduirai un jour ici et dont il est question dans Le Renard du levant. Nettement dit qu’il a l’esprit « vif, fin, gai et un peu batailleur »; il rapporte que le vicaire avait dit à trois capitaines mériodionaux pris de boisson et qui avaient fait du scandale à l’église que cela « ne leur porterait pas bonheur ». Les trois hommes étant morts peu après, on répétait comme un dicton dans le golfe qu’il ne fait pas bon de se moquer du vicaire de l’Île-aux-Moines. On découvrira ci-contre le petit tableau représentant le vicaire avec un large chapeau jouant aux cartes avec Paul Luco (III) dans la grande salle de l’école d’hydrographie construite à proximité de l’église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *